Extrait du discours de CHRISTIAN RHUGWASANYE à l’occasion de la Journée internationale des enfants soldats, le 12 février 2023

La journée internationale des enfants soldats célébrée le 12 février de chaque année est une occasion pour nous de passer un message afin d’interdire cette pratique qui noircit l’avenir de beaucoup d’enfants à l’Est du Congo depuis 1994.

« Ça fait mal de constater que jusqu’à aujourd’hui plus de 30 000 enfants sont toujours présents dans des groupes armés à l’Est du pays comme informateurs, soldats, cuisiniers, ou encore objets sexuels pour les combattants ». Pourquoi ça ? Ces seigneurs de guerres devraient avoir honte de ces actes inhumains ! Ces enfants devraient être aux côtés de leurs parents en famille, aux côtés des leurs amis au quartier ou à l’école et pas sur les fronts des batailles.

Tout le monde devrait se préoccuper de cette situation injuste qui continue à détruire des vies à l’Est de la RDCongo depuis des décennies. J’appelle à plus de collaboration entre acteurs politiques et nous associations agissantes sur terrain pour le bien de ces enfants qui subissent des violences graves de tout genre. De même que la communauté internationale se préoccupe pour que les responsables répondent de leurs actes aux instances compétentes, je ne dormirai pas tant que des enfants continueront à être torturés dans les forêts du Congo. Notre lutte continue ! Nous ne nous arrêterons pas !

« Un enfant n’est pas un soldat »